Climat

Une saison pour la Création

01 octobre 2019

Entre le 1er septembre et le 4 octobre, les chrétiens du monde sont invités à prier lors d’une célébration ou à agir localement à travers divers évènements pour prendre soin de la Création.

© Alice Le Clech
Lac de Skadar au Monténégro

 

Temps de prière au niveau local, évènements sur internet, grève de la faim, nettoyage de la planète… les actions et les idées ne manquent pas.

La genèse

En 1989 Demetrios, le patriarche de l’Église orthodoxe, décide de consacrer le 1er jour de l’année liturgique (le 1er septembre chez les orthodoxes) à la sauvegarde de la Création. Il invite alors toutes les Églises du monde orthodoxe et chrétien à faire des prières de remerciement pour le grand don du monde créé et des prières pour sa protection et son salut. Dix ans plus tard, en 1999, le Réseau chrétien européen pour l’environnement reprend cette proposition. Au cours des dernières années, de nombreuses Églises chrétiennes ont commencé à célébrer la Saison de la Création entre le 1er septembre et le 4 octobre, jour de la fête de saint François d’Assise, auteur du Cantique des Créatures.

Plusieurs déclarations des dernières années ont appelé les fidèles à observer cette saison d’un mois, comme celles des évêques catholiques des Philippines en 2003, de la troisième Assemblée œcuménique européenne à Sibiu en 2007 et du Conseil œcuménique des Églises en 2008. Cette journée a pris un plus fort ancrage en 2012 lors du 3e Rassemblement œcuménique européen à Sibiu en Roumanie.

Les temps forts

La Journée de la Création, le 1er septembre, ouvre chaque année la saison. Les chrétiens du monde entier sont invités à se joindre à un service de prière en ligne pour se réunir lors d’une célébration. Le 20 septembre, des jeunes du monde entier se réunissent pour une journée de grève à l’école afin d’exiger une action urgente face à la crise climatique. Les grèves pour le climat sont galvanisées par l’adolescente suédoise Greta Thunberg, et chaque grève a jusqu’à présent fait descendre plus d’un million de personnes dans la rue.

Le 21 septembre est, depuis plus de 30 ans, la journée internationale du nettoyage. Les collectivités s’unissent pour ramasser les déchets des côtes, cours d’eau, étangs, lacs et rivières. Ensemble, ces bénévoles enlèvent et inventorient des montagnes de déchets chaque année.

Le 23 septembre, le secrétaire général de l’ONU a accueilli un sommet consacré au changement climatique, dans le but d’attirer l’attention du monde sur la nécessité urgente de mettre en œuvre l’Accord de Paris. Cet accord a été accepté par tous les pays, seuls les États-Unis ont dit leur intention de vouloir le quitter. Or, les pays n’ont pas élaboré de politiques pour atteindre ses objectifs. Sur les 197 pays signataires de l’accord, sept seulement sont en bonne voie de maintenir le réchauffement en dessous de 2 degrés Celsius, et deux seulement sont en bonne voie de le maintenir en dessous de 1,5 degré Celsius.

Et enfin, le 4 octobre, des leaders religieux du monde entier se réuniront pour réfléchir sur la façon dont Saint-François a éclairé leur cheminement spirituel.

Elisabeth RENAUD

Commentaires