Noël du cœur

Que personne ne soit seul

15 décembre 2019

Depuis 2015 à Valence et 2016 à Loriol, les communautés chrétiennes œuvrent ensemble pour offrir une fête de Noël aux personnes isolées et aux familles démunies. Plusieurs centaines de personnes bénéficient ainsi d’une soirée de solidarité et de fraternité.

Ce projet est né d’un rêve : que personne ne se retrouve seul pour fêter Noël. Depuis 2015, l’association Prémices – Association protestante familiale, en lien avec les Églises chrétiennes de Valence, propose une soirée festive le 24 décembre à l’occasion du réveillon. Elle est destinée à toutes les personnes seules de la région valentinoise. 250 bénévoles sont mobilisés pour l’organisation de cet événement.

Un repas est offert à tous les participants, sans condition, quelle que soit leur origine, leur situation, leur religion. Chacun est bienvenu. Un service de bus (gratuit) est mis en place spécialement par CITEA, la compagnie de transport de l’agglomération du Valentinois, pour ceux qui ne peuvent pas se déplacer.

Les enfants se retrouvent aussi pour passer un moment unique, tous ensemble. Une équipe d’animateurs leur propose des activités adaptées à leur âge, qu’ils ne sont pas près d’oublier !

Chaque année, ce sont désormais plus de 1000 convives qui se retrouvent autour de la table, d’un spectacle, d’animations pour les enfants et d’une soirée dansante !

Plus de 100 personnes rassemblées à Valence pour fêter Noël
©Noël du cœur

 

 

Une idée qui a essaimé

Après une interruption de quelques années, les Églises du secteur de Loriol ont relevé qu’elles avaient les mêmes préoccupations et souhaitaient pouvoir offrir une soirée aux personnes isolées pour la veillée de Noël. Ainsi un comité s’est constitué composé de membres des Églises évangéliques, des Églises de Frères darbystes, de l’Église pentecôtiste, de l’Église catholique et de l’EPUdF Livron-Loriol.

Ce comité a décidé d’organiser un Noël du Cœur à Loriol en 2016. Ce fut un saut complet dans l’inconnu puisque personne ne savait combien de personnes répondraient à l’invitation ni de quel budget le comité pouvait disposer. La décision fut malgré tout prise d’organiser cette fête et de faire appel à des bénévoles des différentes Églises.  Lors de la première réunion organisée, seule une dizaine de chaises avait été préparée. Mais, les premières personnes arrivaient, cela n’arrêtait plus, et il a fallu changer de salle et ajouter des chaises ; ils étaient plus de 60 ! Un enthousiasme incroyable poussait les participants à s’engager dans les différents pôles pour la préparation de la soirée (accueil, logistique, cuisine, service aux tables, décoration, animations, sécurité…).

La compagnie de bus du valentinois met en place des bus du cœur pour la soirée
©Noël du cœur

 

Une activité débordant de bonnes volontés

Après deux mois de préparation et de distribution d’invitations, la journée du 24 décembre débutait vers 8 h dans la salle des fêtes de Loriol, mise à disposition gratuitement par la municipalité ; une véritable petite ruche dans laquelle s’affairaient les bénévoles pour la mise en place des tables et chaises, la décoration, la sono, les lumières, la cuisine, l’animation… À 19 h, l’arrivée des premiers invités qui s’étaient inscrits préalablement par téléphone et, en l’espace d’une demi-heure, les 250 personnes étaient installées aux tables. La soirée pouvait commencer et les invités se trouvaient accueillis comme lorsqu’on invite chez soi ; le partage d’un vrai repas offert, entrecoupé de moments d’animation (sketches, clown, chants) et des échanges chaleureux avec les voisins de tables qui se découvraient. Dans le public présent se trouvaient des réfugiés arrivés dans la région (irakiens, kurdes yézidis, afghans, érythréens)
À l’issue de la soirée, vers 1 h du matin, les participants repartaient satisfaits de la soirée et demandaient si l’année d’après la même fête aurait lieu.

Un soutien original et inédit

En 2019, un soutien inédit se met en place pour l’opération valentinoise. Le fondateur de la société de musique chrétienne Séphora, Marc Brunet se lance dans une nouvelle aventure cycliste. Depuis sa retraite, il y a quelques années, il s’est en effet mobilisé dans le soutien à des opérations solidaires en collectant des fonds lors de longues traversées à vélo. Un accident de vélo au Chili a interrompu sa traversée de la cordillère des Andes et il doit se remettre doucement.

C’est donc une nouvelle expédition dans laquelle va se lancer Marc Brunet : relier à vélo, toujours dans une démarche solidaire, une partie des villages ou lieux-dits français portant des noms bibliques. Il en existe près de 500.

 

Pédaler pour offrir des repas aux familles démunies

Ce voyage se déroulera en plusieurs phases, espacées sur une durée indéterminée. La première va le conduire de Nazareth à Bethléem, à l’occasion de Noël. Le changement avec les aventures précédentes c’est qu’il ne sera pas seul, car il va partir avec son épouse sur un tandem spécial. En réminiscence du parcours de Marie et Joseph il y a quelques siècles.

Les fonds levés par cette nouvelle aventure solidaire permettront de contribuer à l’organisation de la soirée offerte aux Valentinois. Le départ du périple est prévu vers le 7 décembre depuis le lieu-dit Nazareth, sur la commune de Chabeuil avant de rejoindre un autre Nazareth, à Étoile-sur-Rhône après une pause à Thabor sur Valence.

Il se poursuivra le long du Rhône en bifurquant vers le Gard, pour rejoindre Béthanie (près d’Anduze) et l’Arnon (près de Nîmes), avant d’atteindre Bethléem (près d’Avignon) dans le Vaucluse.

En savoir plus

Repères

Pour en savoir plus ou aider :

– Facebook : Noël Du Cœur Loriol

http://noelducoeur-valence.fr/

Gérald Machabert
journal Réveil
#Noël#Noël du cœur#Valence#Loriol#solidarité#solitude#soirée#fête

Commentaires