Marseille, après le 5 novembre

Noailles et Grignan

22 mars 2019

Les effondrements de la rue d’Aubagne, dans le quartier de Noailles, à Marseille, ont agi comme un tsunami à l’échelle de la ville. Des morts, des destructions, des personnes sans abri, des délogements préventifs et des relogements dans le désordre. Mais aussi des prises de conscience et une belle solidarité. L’Église de Grignan, située dans un quartier plus préservé, mais très proche, est engagée dans les suites de ces événements tragiques.

C’est un vendredi aux alentours de midi au Parvis du protestantisme, qui jouxte le temple de Grignan. Diverses activités s’y croisent. Annie, paroissienne, accueille ce matin les personnes qui se présentent pour un entretien « psy ». En effet, depuis le drame de la rue d’Aubagne, des professionnels ont décidé de proposer des consultations gratuites – une action autonome hébergée dans les locaux de Grignan (deux fois par semaine) et ailleurs dans la ville. Si certaines personnes n’ont fait la...
Article réservé aux abonnés - Pour vous abonner : cliquez ici
Séverine Daudé
journal Échanges

Commentaires