Provence-Alpes-Corse-Côte d’Azur

L’expérience de la « méditation chrétienne »

01 mars 2020

Il y a quelques mois, à Briançon, un groupe de « méditation chrétienne », telle que proposée par le bénédictin John Main (1926-1982), a vu le jour.

Le succès de la méditation, arrivée en France avec le bouddhisme, a incité les traditions chrétiennes (essentiellement catholique et orthodoxe) à renouer avec leur racine, c’est-à-dire la voie contemplative des Pères du désert. Parmi les protestants, les Quakers ont placé la méditation au cœur même de leur spiritualité puisque leur culte dominical consiste à vivre une heure de silence ensemble, parfois ponctuée de quelques paroles.

Faire silence et se disposer intérieurement (© Pixabay)

 

Dans la « méditation chrétienne », on se dispose à accueillir la Présence d’un Autre présent/absent. Il suffit de s’arrêter (simple, mais pas facile !), si possible deux fois 25 minutes par jour, de s’asseoir et de s’offrir au dépouillement de la répétition lente d’un court verset : « Kyrie eleison », « Maranatha », « Viens, Seigneur »… au choix. Pendant le temps de l’exercice, on se dispose intérieurement à se désintéresser du monologue intérieur pour mieux écouter et reconnaître la voix et les pas de Dieu dans notre vie et dans le monde, pour incarner plus librement nos engagements divers et variés. Par l’exercice, cette disponibilité, cette sensibilité nous deviennent de plus en plus naturelles, y compris en dehors des temps d’assise silencieuse. Il devient alors possible de prier sans cesse, sans pour autant répéter quelque chose.

 

Une paroissienne m’a suggéré de prendre des temps de prière silencieuse. J’ai donc ouvert ma pratique personnelle, deux fois par mois, aux personnes désireuses de vivre ces moments. Notre groupe a été inscrit sur le site de la Communauté Mondiale de Méditation Chrétienne, pour le faire connaître à des personnes extérieures à notre communauté et souhaitant vivre des temps de silence avec d’autres chrétiens. Il me semble également que cette pratique peut convenir à des personnes très âgées et leur permettre de renouer avec une forme de prière simple, dépouillée, accessible à tous et tout le temps.

Agnès-Marie Rive
pasteure à Freissinières-Briançon-Queyras
#spiritualité#méditation

Commentaires