Musique

Goldberg Variations BWV 988

01 février 2019

Écrites par Bach à la demande du comte H. de Kayserling pour occuper ses nuits d’insomnie, ces variations géniales doivent leur nom au jeune Goldberg qui les interprétait au clavecin pour le comte.

Écrites par Bach à la demande du comte H. de Kayserling pour occuper ses nuits d’insomnie, ces variations géniales doivent leur nom au jeune Goldberg qui les interprétait au clavecin pour le comte. Comme L’Art de la Fugue ou L’Offrande musicale, écrites à la même période, ces 30 variations encadrées par une Aria et bâties sur une basse obstinée, sont d’une grande complexité, mêlant science du contrepoint et architecture basée sur la symbolique des nombres.

Habituellement jouées au clavecin ou au piano, comme dans les interprétations mythiques de Wanda Landowska ou de Glenn Gould, elles sont interprétées ici par Pascal Vigneron sur le grand orgue Schwenkedel de la cathédrale de Toul, restauré en 2016 par Kœnig.

Dans le sillage de Webern, lorsqu’il orchestre en 1935 le Ricercare de L’Offrande musicale, Pascal Vigneron propose un nouveau regard sur cette œuvre grâce aux possibilités sonores de l’orgue. Souvent inattendues et étonnantes, les registrations qu’il a choisies accentuent la diversité des expressions déjà bien contrastées par l’écriture de Bach. À découvrir !

En savoir plus

Goldberg Variations BWV 988, J.-S. Bach, interprétées par Pascal Vigneron aux grandes orgues restaurées de la cathédrale de Toul (avril 2018). Durée : 1 h56, prod. et édition : Quantum, 13, 50 €.

Sur le site Amazon

Béatrice Verry
#Variations Goldberg#Bach#Jean-Sébastien Bach#CD#Pascal Vigneron

Commentaires