Les gens d’en haut

Entre schiste et granit

15 février 2019

Lors du dernier synode régional de novembre 2018, au Lazaret à Sète, un vif débat a animé les séances. Doit-on poursuivre les « soins palliatifs » dans certaines paroisses isolées, voire abandonnées ? Les réactions furent vives. Les prises de parole ont montré le dynamisme de certains lieux bien vivant encore. Cela a mis en lumière l’antagonisme traditionnel entre ville et campagne. Et pourtant que serait l’une sans l’autre ? Les interactions sont plus nombreuses que nous le pensons. Partons ensemble à la découverte de Vialas, Génolhac, le Pont-de-Montvert, Saint-Privat et Le Collet-de-Dèze.

Deux roches viennent qualifier cette région protestante. Même si nous avons l’habitude de qualifier ainsi le caractère cévenol, c’est bien de la chaleur humaine que l’on retrouve en haut, au pied du mont Lozère. Certains pensent que dans les articles du Cep, la tendance serait de trouver des articles ne montrant que le positif des situations, que de l’optimisme. Eh bien, encore une fois, c’est le cas ! Dans ce secteur, les gens qui fréquentent l’Église sont heureux. Heureux de se retrouver,...
Article réservé aux abonnés - Pour vous abonner : cliquez ici
Nicolas Boutié
journal Le Cep

Commentaires